Nous tenons à remercier Philippe Bouhours, médecin psychiatre spécialisé en thérapies comportementales et cognitives pour son aide dans la rédaction de cet article.

Télécharger notre guide sur le bore out

Ces dernières années le monde du travail a vécu l’émergence de nombreux troubles psychologiques et pathologies psychiatriques. Les conditions de travail sont largement mises en avant pour expliquer leur apparition. Des études récentes mettent désormais un nom sur ces nouveaux maux en entreprise : le burn out ou encore le bore out.

Qu’est-ce que le bore out ?

« Je m’ennuie à mourir » ; qui n’a pas prononcé cette phrase au moins une fois au sein de son entreprise ? Souffrir d’ennui au travail peut paraître étonnant mais nombreux sont ceux qui l’ont expérimenté.

Définition du bore out

Encore peu connu en France, le bore out est aussi appelé le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui. C’est un trouble psychologique lié au monde du travail. Il s’agit d’un état d’ennui profond et d’une souffrance créée par le sous-emploi des capacités intellectuelles. Le Dr François Baumann a défini le bore out dans son livre consacré à ce sujet :

Être en bore out, c’est être à bout, par manque de travail, de motivation ou de défis professionnels.

Les spécialistes en management et en communication, Rothlin and Werber considèrent en 2007 que ce syndrome touche trois fois plus de salariés que le burn out en entreprise. Cette forme d‘épuisement peut entraîner des troubles mentaux et psychiques graves chez les salariés.

employé en bore out

Le bore out est-il une maladie professionnelle ?

Le bore out ne bénéficie d’aucune définition médicale et n’est pas reconnu comme une maladie professionnelle. Au même titre que le burn out il n’apparaît pas dans le tableau des maladies professionnelles de l’INRS.

Récemment, le « manque d’activité et l’ennui » au travail ont été reconnus par la justice française comme forme de harcèlement moral. Une première qui pourrait faire jurisprudence. Affaire à suivre. 

Différence entre le burn out et le bore out

Il est intéressant de noter que ces deux pathologies sont toutes les deux des syndromes d’épuisement professionnel. Elles ont comme facteur commun le stress. Son accumulation a des conséquences négatives sur la santé des collaborateurs.

Un collaborateur atteint de bore out peut présenter des symptômes ayant des similitudes avec ceux du burn out. En effet ce syndrome touche toutes les dimensions biopsychosociales. Il a des répercussions sur les dimensions physiques, émotionnelles, motivationnelles et sociales de l’individu. Le bore out peut donc être présenté au clinicien comme une forme de burn out. La distinction entre ces deux pathologies est rendue possible par l’analyse des conditions d’apparition.

Le bore out est en quelque sorte l’opposé du burn out. En effet, on parle d’ennui au travail, généralement causé par une sous-charge de travail. Le burn out à l’inverse est causé par une surcharge de travail. D’un côté le salarié n’est pas stimulé et ne se préoccupe plus de son travail une fois la porte du bureau fermé. De l’autre côté, l’employé est sur-stimulé et donne la priorité à son travail au dépend de sa vie personnelle.

Les symptômes et répercussions du bore out

Le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui s’inscrit dans la durée. Il est peu probable de souffrir de cette pathologie si l’ennui ressenti au travail reste ponctuel et marque une baisse d’activité temporaire. Au même titre que le burn out, le bore out ne se base pas sur un symptôme unique mais sur la convergence de plusieurs signaux d’alertes physiques, émotionnels et intellectuels.

Symptômes physiques

Le stress au travail peut avoir des conséquences négatives sur la santé et générer un épuisement psychologique et physique. On observe le plus souvent :

  • Fatigue
  • Lassitude
  • Insomnies

Symptômes émotionnels et comportementaux

L’inactivité professionnelle génère une angoisse chez les collaborateurs et présente des risques de souffrance émotionnelle au travail. Plusieurs signes avant-coureurs sont à noter :

  • Anxiété
  • Frustration
  • Langueur
  • Repli sur soi
  • Irritabilité

Symptômes intellectuels et cognitifs

Le bore out entraîne une perte de motivation importante chez les salariés. Un sentiment de honte peut émerger ainsi que de profondes remises en question.  Ces symptômes peuvent prendre les formes suivantes :

  • Troubles de concentration
  • Remise en cause professionnelle
  • Dévalorisation

La non utilisation des capacités intellectuelles des collaborateurs est créatrice de souffrance au travail et génère de nombreux symptômes en lien avec le stress. Ce syndrome est favorisé par des situations professionnelles et peut toucher différents profils de collaborateurs.

Qui est touché par le bore out ?

Comme toutes les autres pathologies mentales, le bore out concerne tous les salariés d’une entreprise. Cependant, des travailleurs restent plus exposés que d’autres à cette maladie. 3 profils se distinguent.

  • Les salariés « mis au placard », sont les plus touchés par le bore out. Ils se retrouvent sans affectation et uaee gru à l’écart du reste de l’équipe. La mise à l’écart est une forme de harcèlement moral au travail selon le psychologue Lionel Leroi-Cagniart. Le syndrome d’ennui au travail est la conséquence d’un management pathogène qui cherche à éliminer des salariés.
  • Les employés surqualifiés pour leur poste font partie des personnes les plus touchés par cette pathologie. Occuper un poste inadapté à ses compétences est dévalorisant. Cela favorise la frustration, la perte d’estime de soi, l’ennui et peut entrainer des dépressions.
  • Les jeunes diplômés sont la troisième catégorie la plus touchée par ce syndrome d’ennui au travail. En effet, il existe un décalage entre leurs attentes et la réalité du terrain. Ils ont majoritairement des attentes supérieures à ceux que l’entreprise peut leur offrir. Cet écart peur mener à des situations d’ennui et causé des troubles psychologiques.

employé qui s'ennuie au travail

Prévention du bore out

L’ennui est une composante naturelle de toute activité. Cependant lorsque cet ennui est permanent il peut avoir de lourdes conséquences sur la santé des salariés. Il est nécessaire de mettre en place des solutions de préventions au sein des entreprises pour lutter contre cette pathologie. Une collaboration entre la médecine du travail et management de l’entreprise doit être institutionnalisée dans une démarche de prévention des pathologies mentales liées au travail.

Gérer son bore out quand on est salarié

Si vous êtes confronté à un ennui prolongé au sein de votre entreprise, il faut en parler avec votre manager, la direction des Ressources Humaines ou la médecine du travail. La mise en place de ce dialogue est primordiale pour que l’entreprise puisse trouver des solutions adaptées. Si malgré l’instauration d’un dialogue, les conditions de travail n’évoluent pas, la reconversion ou le changement d’entreprise peut être une solution.

Gérer un cas de bore out dans son équipe

Lorsqu’on est confronté à un cas d’épuisement professionnel par l’ennui au sein de son équipe et que cette situation n’est pas voulue, il faut avant tout se remettre en question ainsi que ses méthodes managériales. Dans un deuxième temps, il faut identifier les causes ayant mené le salarié en situation d’épuisement par l’ennui avant d’adopter une nouvelle stratégie managériale. Privilégiez une approche humaine en proposant un plan d’accompagnement individuel et fédérer l’équipe autour de valeurs et d’objectifs communs. N’hésitez pas à déléguer vos missions pour développer ses compétences et valoriser son travail.

Prévention du bore out au niveau de l’entreprise

La meilleure prévention contre le syndrome d’ennui au travail est d’instaurer une culture d’entreprise bienveillante basée sur le feedback et l’écoute des collaborateurs. Replacer l’humain au cœur de la stratégie de l’entreprise est une nécessité. La qualité de vie au travail (QVT) permet de créer un environnement et des conditions de travail propice à la satisfaction et l’épanouissement des collaborateurs. L’entreprise doit également développer les compétences de ses collaborateurs à travers la formation continue. Enfin, les managers doivent être formés aux RPS pour mieux comprendre les risques sur la santé des salariés.

 

Conclusion :

Le bore out est un syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui. Les collaborateurs touchés par ce syndrome sont confrontés à une réelle souffrance au travail pouvant nuire à leur santé. Cette pathologie provient majoritairement d’une forme de management pathogène. Les entreprises doivent donner du sens au travail de leur collaborateur en privilégiant des plans d’accompagnement personnalisés. Enfin elles doivent également développer régulièrement leurs collaborateurs pour les faire évoluer.

 

Références :

Baumann F. Le Bore-out : Quand l’ennui au travail rend malade. Josette Lyon, 2016.

Rothlin, P., & Werder, P. R. (2007). Diagnose Boreout: warum Unterforderung im Job krank macht. Heidelberg: Redline Wirtschaft.

Schaufeli WB, Maslach C, Marek T. Philadelphia, PA, US: Taylor & Francis; 1993:199–215. [Series in Applied Psychology: Social Issues and Questions.]

Bourion C, Trébucq S. Le bore out syndrom. Revue internationale de psychosociologie. 2011 (vol 17), pp 319-346.

Giorla, JF. « Le médecin libéral face à la souffrance au travail de ses patients ». Union régionale des professionnels de santé.

Chapelle G-F. Modélisation des processus d‘épuisement professionnel liés aux facteurs de risques psychosociaux : burn out, bore out, stress chronique, addiction au travail, épuisement compassionnel. Journal de thérapie comportementale et cognitive, 2016 (vol 26), pp 111-122.

Ministère du Travail, Direction générale du travail « Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out: mieux comprendre, pour mieux agir ». Guide d’aide à la prévention. www.travail- ler-emploi.gouv.fr, 2015

Bouhours, Philippe, 2020. Entrevue menée par Menard, Valentin. « Tout savoir sur le bore out ». Teamii.

 

Article rédigé par Valentin Menard


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
01.09.2021
La gestion du stress au travail

Le stress au travail n'est pas un phénomène nouveau. Cependant, il peut avoir de lourdes conséquences sur notre santé et nos performances. La gestion du stress au travail est devenue un incontournable pour garantir la qualité de vie au travail des collaborateurs. Découvrez nos techniques de gestion de stress.

Santé
13.07.2021
Tour d'horizon sur les RPS

Les risques psychosociaux tout le monde en parle. Mais personne ne sait vraiment de quoi on parle. Découvrez les contours de cette expression floue et comment les prévenir au sein de votre entreprise.

Santé
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.