Depuis quelques années les problématiques de QVT et de bien-être au travail se sont considérablement accentuées. Pas étonnant quand on sait que toutes les études arrivent à la même conclusion : des salariés heureux et engagés sont plus productifs. Il n’est donc pas surprenant non plus que l’utilisation de questionnaires sur le bien-être au travail se généralise.

Mais au fait, qu’entend-on par questionnaire sur le bien-être au travail ? Et comment s’assurer que ce dernier s’inscrive dans une démarche QVT efficace ? Avant de nous lancer dans le vif du sujet, revenons à l’essentiel : pourquoi proposer un questionnaire bien-être au travail à ses collaborateurs ?

Pourquoi un questionnaire bien-être au travail ?

C’est vrai, c’est une bonne question après-tout. Pourquoi ce genre de questionnaires ?

Pour y répondre, il convient d’abord d’insister sur l’importance croissante de la qualité de vie au travail. Il est également nécessaire de comprendre comment se construit une démarche QVT efficace.

Le bien-être au travail : un enjeu clé de votre entreprise

Aujourd’hui plus que jamais, les salariés sont en quête de sens dans leur travail. Ces derniers ont aussi des attentes de plus en plus élevées envers leurs conditions de travail. Une étude réalisée par Toluna estime que pour 73% des travailleurs, la QVT est au moins aussi importante que le salaire.

Au cas où vous ne seriez pas encore convaincu par l’importance du bien-être au travail en entreprise voici quelques chiffres :

  • Le mal-être en entreprise coûte 14 310 euros par salarié et par an en moyenne (Mozart Consulting/APICIL).
  • 86% des entreprises observent des gains de productivité après la mise en place de solutions qualité de vie au travail (Sodexo).
  • Des salariés heureux sont en moyenne 31% plus productifs d’après le MIT (2011).

effets positifs questionnaire bien-être au travail

Point de départ de votre démarche QVT

Tout d’abord rappelons qu’une démarche QVT bien construite et efficace se compose souvent de deux étapes (vision synthétique) :

  1. Une étape de mesure et de diagnostic pour comprendre et appréhender les problématiques de l’entreprise.
  2. Une étape d’action pour agir directement sur la qualité de vie au travail et l’améliorer.

Pour pouvoir développer la qualité de vie au travail, il est indispensable de mesurer les ressentis de ses équipes. Vous devez être en mesure de connaître leurs sources de stress, de satisfaction, de bien-être etc.

C’est dans cette optique que le questionnaire bien-être au travail entre en action. Il place les collaborateurs au centre de la démarche QVT de l’entreprise. Ce sont eux qui, à travers leurs réponses, vont piloter et orienter la politique QVT. Cela permet donc de limiter les actions QVT inadaptées. Actions qui seraient de fait inefficace.

Ainsi le questionnaire bien-être au travail a pour principal objectif d’orienter et de guider le reste de la démarche QVT de l’entreprise.

Comment construire un questionnaire bien-être au travail efficace ?

Un questionnaire sur le bien-être au travail est une enquête réalisée auprès des salariés pour évaluer leur condition de travail, leur niveau de d’engagement ainsi que leur niveau de bien-être général. L’objectif est d’identifier ce qui engage vos salariés et ce qui les rend heureux. Ou au contraire d’identifier les sources de leur mal-être et de leur désengagement, afin de pouvoir les corriger.

Qui faut-il évaluer et sous quel format ?

La mise en place d’un questionnaire bien-être au travail est la première étape d’une démarche QVT. Pour rappel cette dernière est un projet stratégique et global d’entreprise. Il faut donc évaluer tous les collaborateurs de votre entreprise. Il ne faut laisser personne de côté. Top management, managers, salariés, … Tout le monde doit être capable de donner son ressenti.

Il existe de nombreux outils QVT pour évaluer le bien-être de vos salariés :

  • L’eNPS : Indicateur de mesure de l’engagement professionnel des collaborateurs au sein d’une entreprise. Il prend la forme d’une unique question. Recommanderiez-vous à une connaissance de travailler dans votre entreprise ? Idéalement il doit être évalué tous les mois.
  • Les enquêtes QVT : Les baromètres qualité de vie au travail mesurent la QVT des collaborateurs. Ils peuvent être hebdomadaires, mensuels ou trimestriels. Les enquêtes QVT permettent d’analyser l’évolution de la satisfaction des collaborateurs dans le temps.
  • L’Audit annuel : Il s’agit d’un questionnaire plus traditionnel utilisé une fois par an. Il analyse en détail les nombreux éléments du bien-être au travail. C’est également son défaut. En effet, pour analyser en détail les ressentis des collaborateurs, ce questionnaire est très long.

L’eNPS, les enquêtes QVT ou l’Audit annuel permettent de prendre la température auprès de vos équipes. Ils peuvent être utilisés sous format papier ou digital. Mais que faut-il évaluer ?

Que faut-il évaluer ?

Le bien-être au travail est une notion très large. Il existe deux écoles de pensées pour l’évaluer :

  1. Mesurer la souffrance au travail
  2. Mesurer les dimensions de la qualité de vie au travail

analyse questionnaire bien-être au travail

La première école de pensée analyse la dégradation de la souffrance au travail pour mesurer le bien-être d’une entreprise. C’est le cas du cabinet Mozart Consulting par exemple.

La deuxième école de pensée, évalue en profondeur les différentes dimensions de la qualité de vie au travail. En analysant les ressentis des collaborateurs sur le management, l’équilibre pro/perso ou encore les conditions de travail, il est possible de mesurer le bien-être des employés.

Chez Teamii nous avons développé des baromètres QVT analysant 7 dimensions de la qualité de vie au travail mis en place par nos experts. Le but de nos questionnaires bien-être au travail n’est pas tant de savoir ce qui va et ce qui ne va pas, mais de savoir pourquoi !

Cette idée est essentielle pour la réussite de votre questionnaire. En effet, une enquête qui ne vous indique pas les causes du bien-être ou mal-être au travail de vos collaborateurs ne vous permet pas de mettre en place des plans d’action.

N’oubliez pas que l’objectif premier de ce genre d’enquête est de guider et d’orienter les actions d’amélioration de la qualité de vie au travail.

Les erreurs à éviter dans la conception d’un questionnaire bien-être au travail

Lorsque l’on réalise un questionnaire bien-être au travail il y a plusieurs erreurs à éviter.

L’anonymat

L’anonymat est une caractéristique essentielle de la réussite de votre questionnaire. En effet, il est impératif que les réponses soient anonymes pour obtenir un taux de participation élevée. C’est aussi une condition indispensable pour obtenir des réponses fiables et sincères. Ne pas le garantir est une grave erreur. En effet vos questionnaires perdent tout leur sens et les résultats ne veulent plus dire grand-chose.

Rester en surface

Cette erreur est une des plus communes. En effet, les questionnaires QVT se multiplient aujourd’hui. Mais combien d’entre eux permettent d’améliorer réellement la QVT ? Ces enquêtes doivent permettre d’identifier des leviers d’action et des axes d’amélioration de la QVT. Mais bien trop souvent, elles constatent simplement un mal-être sans en chercher la cause.

Les biais

Dans une collecte de données, un biais est un procédé qui engendre des erreurs dans les résultats d’une étude. Lorsque l’on conçoit des questionnaires sur la qualité de vie au travail, il existe un bon nombre de biais qu’il faut anticiper. Les principaux biais sont notamment liés au moment où sont administrés les questionnaires. Effectivement, un salarié est en moyenne plus heureux en été qu’en automne par exemple. De la même manière, un salarié est plus heureux le vendredi que le lundi. C’est pourquoi il est nécessaire de répertorier ces biais, afin de les anticiper et de ne pas les laisser fausser les résultats.

Les données

Enfin une dernière erreur serait de s’arrêter dans sa démarche QVT après la diffusion des questionnaires. L’analyse des données est encore plus importante que l’enquête en elle-même. Il est donc nécessaire de se pencher sur les résultats et de les étudier dans le détail. Ensuite, il faut rechercher les meilleures actions à mettre. Nous vous conseillons ici d’impliquer vos collaborateurs, en mettant par exemple en place une boîte à idées.

Vous pouvez aussi sonder vos collaborateurs quant à des actions que vous souhaitez mettre en place. Vous l’aurez donc compris, un questionnaire QVT doit être suivi d’actions. Il s’inscrit dans une démarche QVT plus globale, dont il est le point de départ.

 

Conclusion :

Réaliser un questionnaire bien-être au travail efficace est un véritable défi. Vous devez prendre en compte de nombreux paramètres tout en anticipant les biais qui se dressent sur votre chemin.

Par ailleurs, il est essentiel de voir ce type de questionnaires comme un dialogue entre vous et vos collaborateurs. Ces enquêtes pourraient devenir un moyen d’expression privilégié pour vos équipes.

Malgré toutes ces difficultés, ces enquêtes sont essentielles. Elles sont les piliers de votre démarche QVT. Si bien que l’efficacité et la précision de vos actions dépendront grandement de leur qualité !


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
25.08.2021
Qualité de vie au travail et management en 2021

La qualité de vie au travail a bouleversé le management de nos entreprises. Les managers ont désormais un rôle central dans l'implémentation de la politique QVT. Découvrez pourquoi.

QVT Management
23.08.2021
Les outils qvt à mettre en place en 2021

Découvrez les différents outils QVT à disposition de votre entreprise pour mettre en place votre démarche qualité de vie au travail.

QVT
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.