Le stress au travail fait partie des principaux défis à relever dans le domaine de la qualité de vie au travail (QVT). Il a un impact sur la santé personnelle de vos collaborateurs, mais aussi sur leur productivité. Toutefois, il est identifiable, remédiable et évitable.

Les chiffres de l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au Travail, démontrent la centralité de la thématique du stress au travail. En effet, 50% des travailleurs européens estiment que le stress est courant sur leur lieu de travail. Il est important de noter que le stress en entreprise est avant tout une question d’équipe, d’organisation et de communication. Il se reflète au niveau individuel et a des conséquences sur le travail fourni, mais ne doit pas être interprété comme une défaillance personnelle.

Définition du stress au travail

Le stress est avant tout une réaction normale d’adaptation de notre corps face à une situation extérieure. Ce concept ne date pas d’hier.

Petite histoire du stress

Le stress est un phénomène d’adaptation de notre corps. Il nous permet de réagir et de nous adapter à notre environnement. Le mot stress, a été employé pour l’une des premières fois par Hans Selye dans les années 1920. Les connaissances actuelles sur le stress se sont nourries de ses travaux et recherches, notamment ceux réalisés en 1956. Selon le docteur Selye, le stress agit en 3 phases, selon un modèle qu’il baptisa le Syndrome Général d’Adaptation (SGA) :

  1. L’alarme : Notre organisme est confronté à une nouvelle situation. Il vient de détecter quelque chose de dangereux pour lui et son équilibre. Il active donc le mode alerte.
  2. La résistance : Notre organisme s’adapte à la situation et mobilise ses forces pour nous défendre.
  3. L’épuisement : La résistance de tout individu étant relativement limitée, notre organisme va progressivement glisser dans une phase d’épuisement. Cette phase peut être dangereuse et entraîner de lourdes conséquences sur notre santé.

Le SGA est encore très utilisé aujourd’hui pour comprendre nos réactions face aux stress. C’est également un très bon indicateur au sein des entreprises pour mieux comprendre le stress lié au travail.

employé sous pression au travail

Le stress dans le monde de l’entreprise

D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le stress lié au travail représente l’ensemble des réactions que les employés peuvent avoir lorsqu’ils sont confrontés à des exigences et à des pressions professionnelles ne correspondant pas à leurs connaissances.

Selon l’Agence Européenne pour la Sécurité et la Santé au travail, un état de stress :  « survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et les ressources dont elle dispose pour y faire face. L’individu est capable de gérer la pression à court terme, mais il éprouve de grandes difficultés face à une exposition prolongée ou répétée à des pressions intenses ».

Il est important de rappeler que le stress est une réaction normale de notre organisme face à une situation inconnue. Nous sommes donc tous confrontés au stress, que ce soit au travail ou dans notre vie de manière générale. Ce dernier n’est d’ailleurs pas forcément négatif.

Le stress positif

Lorsqu’on parle de stress, la première connotation est négative.

Cependant, le stress peut être positif. Le bon stress ça vous parle ? Notre corps libère des hormones pour nous protéger face aux situations stressantes tout en nous aidant à nous adapter et à réagir efficacement (phases d’alarme et de résistance du syndrome général d’adaptation). Généralement, ce type de stress est assez bref. Il permet d’être plus focalisé, et donc de fournir un travail de qualité. Un employé, peut être motivé par le stress.

Le stress négatif

Le stress devient négatif lorsqu’il est permanent et qu’il nous submerge. Notre organisme est capable de décupler ses forces mentales et physiques. Mais cet état n’est pas fait pour durer dans le temps. Le stress devient alors néfaste pour notre santé, et est qualifié de chronique. Le stress chronique apparaît suite à une exposition prolongée et répétée à des situations stressantes (phase d’épuisement du SGA).

Les causes du stress au travail

Chacun réagit différemment au stress. Certaines caractéristiques sont communes au développement du stress comme le non-signalement ou le rejet de la reconnaissance d’un état de stress, ou l’attribution du stress à d’autres facteurs (conditions de travail, environnement de travail …). Il peut même se témoigner à travers des comportements violents comme des agressions verbales ou encore des incivilités.

Les principales causes de stress au travail sont :

  • L’insécurité de l’emploi qui laisse dans un état d’anxiété permanent
  • L’intensité et la complexité du travail qui entraînent de longues heures de travail et une quantité de travail pouvant paraître insurmontable
  • Le manque de clarté des objectifs qui reflète un défaut de communication interne
  • Le management pathogène (management autoritaire et peu participatif)
  • L’importance croissante des moyens de communication à distance qui font que le travail ne s’arrête jamais
  • Le harcèlement (psychologique ou physique)
  • Le manque de ressources et d’autonomie
  • L’environnement physique du travail qui peut entraîner de nombreux inconvénients : open space, bruit, chaleur, humidité, déplacement…

Les conséquences du stress au travail

Il y a tout autant de conséquences que de causes du stress au travail. Celles-ci se témoignent souvent par des problèmes de santé mentale comme un manque de motivation et une faible estime de soi, qui entraînent une baisse de productivité. Ces premiers signes sont jumelés à des troubles de santé physique (maladies cardiovasculaires, troubles musculosquelettiques …).

La prise de conscience récente sur l’importance de la question du stress au travail a mis en avant deux nouveaux concepts : le burn out et le bore-out. Le burn out correspond à l’épuisement professionnel et le bore-out à la lassitude professionnelle. Ces états psychiques conduisent une hausse de l’absentéisme et des troubles comportementaux (irritabilité, isolement, addictions) peuvent survenir. Ces symptômes peuvent aller jusqu’à des cas de dépression graves et produisent des effets préoccupants sur le plan individuel.

Il y a également des conséquences importantes au niveau de l’entreprise qui peuvent s’illustrer par une diminution de la productivité globale ou encore une mauvaise ambiance au travail. Maintenir et prévenir un environnement apaisé au travail est primordial pour la bonne tenue économique et financière de votre entreprise.

La communication, le management et le travail d’équipe sont par conséquent des leviers clé d’identification, de prévention et de réparation du stress au travail.

collègues pas stressés dans leur entreprise

En finir avec le stress au travail

Audrey Leroux, co-fondatrice d’Aurona et formatrice/intervenante en Prévention et Gestion du stress en entreprise et milieu professionnel nous partage sa vision pour « solutionner » le stress au travail :

« Le stress n’est pas une fatalité, il est nécessaire afin de performer lorsque c’est nécessaire. Cependant, il est primordial de savoir le gérer, et pour cela, il faut comprendre quelque chose d’essentiel : le cerveau est un muscle que l’on doit entraîner à fonctionner différemment afin qu’il apprenne à repérer et gérer ce stress. C’est ce qu’on appelle le travail cognitif. Ainsi, la clé est de comprendre son propre fonctionnement face au stress, les émotions et les pensées qui découlent d’une situation stressante. De ses pensées et émotions dépend notre comportement. Plus on va apprendre à les gérer, plus on arrivera à gérer notre stress. Induire, tracer, renforcer et consolider de nouveaux modes de fonctionnements face au stress va permettre de le réduire.

Il est également important de reconnaître les problèmes sources de stress auxquels on fait face. L’idée est de les hiérarchiser afin de les traiter un à un. Ce travail cognitif est en réalité une sorte de méthodologie à appliquer comme une série d’exercices que l’on ferait pour se muscler. Gérer son stress ne se fait pas en un claquement de doigts, le mieux est d’être accompagné par un professionnel parce que chaque personne réagit différemment.

A ce travail cognitif, il faut associer des techniques de relaxation dont la respiration est la base. Pratiquer la cohérence cardiaque tous les jours, respirer en conscience ou encore pratiquer une activité sportive sont des outils indispensables à la gestion du stress. Il s’agit en réalité de travailler sur différents pans afin d’avoir un résultat durable. Enfin, je dirais que la gestion du stress c’est avant tout apprendre à se connaître, se mettre face à un miroir et se dire, voilà comment je fonctionne. »

 

Conclusion :

Le stress au travail est un thème central de la qualité de vie au travail et de la productivité des employés. Dans les années 2000, la nouvelle thématique des risques psychosociaux (RPS) fait son apparition. Le stress au travail y est alors associé. Les RPS sont apparus pour qualifier et évaluer les conditions de travail. Pour le ministère du travail, les risques psychosociaux recouvrent des risques professionnels d’origines et de natures variées, qui mettent en jeu l’intégrité physique et la santé mentale des salariés et ont, par conséquent, un impact sur le bon fonctionnement des organisations.

 

Article rédigé par Valentin Menard


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
13.07.2021
Tour d'horizon sur les RPS

Les risques psychosociaux tout le monde en parle. Mais personne ne sait vraiment de quoi on parle. Découvrez les contours de cette expression floue et comment les prévenir au sein de votre entreprise.

Santé
29.06.2021
La méthode pour mesurer l'eNPS au sein de votre société

L'eNPS est un excellent outil d'analyse de l'engagement professionnel de vos équipes. Il est reconnu internationalement et très simple d'utilisation. Découvrez comment le mesurer et l'interpréter pour améliorer la qualité de vie au travail de votre entreprise.

QVT Management
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.