L’histoire de la qualité de vie au travail

Le concept de la qualité de vie au travail est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Les départements des Ressources Humaines et les dirigeants d’entreprises s’en préoccupent de plus en plus. Mais au fond, de quoi parle-t-on ?

 

Chronologie d’une innovation

La qualité de vie au travail est une notion dense qui s’est enrichi des recherches scientifiques depuis près d’un siècle.

Les prémisses d’une école de pensée

Les fondements de la qualité de vie au travail remontent aux années 1930 à travers l’École des Relations Humaines de Georges Elton Mayo. Cette école de pensée met l’accent sur les facteurs individuels et psychologiques de la performance des salariés en entreprise.

George Elton Mayo et son équipe se sont intéressés aux facteurs permettant d’influencer la productivité des salariés. Leur étude se base sur une expérience au sein d’une usine américaine située dans la ville d’Hawthorne. Après avoir sélectionné un groupe d’employés ils modifièrent leurs conditions de travail.

Quelles que soient les modifications apportées au groupe de travail, ils réalisèrent que la productivité de ce groupe augmentait. Cette étude leur a permis de comprendre que l’organisation du travail et la séparation des tâches n’étaient pas les seuls vecteurs de productivité. En effet, les conclusions de cette expérience montrent que l’association des collaborateurs aux objectifs de l’entreprise, la création d’une cohésion de groupe et la prise d’initiative ont des effets positifs sur la productivité. L’organisation taylorienne du travail est alors remise en cause.

L’organisation rationnelle du travail, divisée en tâches élémentaires, simples, répétitives et confiées à des travailleurs spécialisés n’apparait plus comme la clé de la productivité des entreprises. Cette expérience a ouvert la voie de la qualité de vie au travail.

Tavistock Institute of Human Relations

En 1950 les travaux de Fred Emery et Eric Trist au sein du Tavistock Institute of Human Relations vont encore plus loin. Ils s’intéressent à la fois aux facteurs individuels et psychologiques de la performance mais également aux systèmes techniques développés par les entreprises.

Ensemble ils inventent le « système socio-technique ». Ce modèle se veut le symbole d’une approche beaucoup plus humaniste. Le travail y est analysé non plus seulement du point de vue de l’individu mais aussi du point de vue culturel de l’organisation dans son ensemble.

Pour démontrer leur point, ils réalisèrent une série d’expériences dans les mines de charbon en Angleterre. D’importants conflits opposaient les employeurs et les mineurs d’une entreprise lors de l’introduction de nouvelles machines supposées augmenter leur productivité.

Paradoxalement l’utilisation de cette nouvelle organisation du travail diminua le rendement de la mine. Emery et Trist vont alors distinguer 2 équipes. La première travailla avec les nouvelles machines et une organisation du travail taylorienne. La deuxième modifia son organisation en responsabilisant les salariés et en leur donnant plus d’autonomie. Les résultats de ces expériences ont mis en avant la productivité accrue de la deuxième équipe par rapport à la première. La cohésion sociale y était également bien meilleure.

Selon eux, l’organisation apparaît comme un système ouvert ou cohabitent et interagissent les systèmes techniques et sociaux. Fred Emery et Eric Trist placent la capacité des entreprises à structurer les dimensions humaines, sociales et techniques de travail au cœur de l’efficience collective.

L’apparition du terme qualité de vie au travail

Le terme Qualité de Vie au Travail (QVT), quality of working life en anglais, est apparu pour la première fois en 1972 lors d’une conférence à New York. Cette conférence a réuni plusieurs écoles de pensées traitant de la qualité de vie au travail à travers le monde.

Elle se place comme le véritable point de départ de la QVT que l’on connaît aujourd’hui et a permis le développement de cette notion en France à travers la création d’agences et d’acteurs spécialisés.

frise chronologique qualité de vie au travail

 

L’émergence de la qualité de vie au travail en France

La qualité de vie au travail en France commence à prendre de l’importance au début des années 1970. Les premières négociations prennent forme pour améliorer les conditions de travail des salariés entre les syndicats, le patronat et le ministère du travail. De nombreux acteurs et événements ont élaborés les contours de la QVT en France.

L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail

L’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) est créée en 1973. Elle est placée sous la tutelle du ministère du travail et va jouer un rôle important dans l’implémentation de la QVT au sein des entreprises françaises.

Sa principale mission est d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs en agissant sur l’organisation du travail et les relations professionnelles au sein des entreprises. Elle se positionne comme un acteur clé de la QVT pour concilier durablement qualité de vie au travail et performance économique.

Depuis 2003, l’ANACT organise chaque année une semaine dédiée à la qualité de vie au travail. De nouveaux thèmes sont abordés chaque année pour aider les entreprises à comprendre et appréhender les enjeux de la qualité de vie au travail.

L’Accord National Interprofessionnel de 2013

Au début des années 2010, la QVT prend de plus en plus de place au sein des entreprises. L’apparition de nouvelles notions propre à la santé des collaborateurs telles que le stress au travail, les RPS (Risques psychosociaux) ou encore les TMS (Troubles Musculo-Squelettiques) oblige syndicats et patronats à négocier des accords en faveur de la qualité de vie au travail.

Ces négociations conduisent à l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 19 juin 2013. L’annexe de l’article 13 de L’ANI décrit les « éléments descriptifs destinés à faciliter l’élaboration d’une démarche de qualité de vie au travail dans le cadre du dialogue social ». On y retrouve les éléments suivants :

  • Qualité de l’engagement à tous les niveaux de l’entreprise
  • Qualité de l’information partagée au sein de l’entreprise
  • Qualité des relations sociales et de travail
  • Qualité du contenu du travail
  • Qualité de l’environnement physique
  • Qualité de l’organisation du travail
  • Possibilité de réalisation et de développement personnel
  • Possibilité de concilier vie professionnelle et vie personnelle

 

La loi Rebsamen

La qualité de vie au travail intègre le Code du travail avec la Loi Rebsamen du 17 août 2015. Elle en fait un sujet de négociation obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. La QVT devient ainsi incontournable dans les principes de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

La loi Rebsamen regroupe en 4 thèmes l’ensemble des négociations annuelles obligatoires pour les entreprises :

  • Négociation annuelle sur la rémunération,
  • Négociation annuelle sur le temps de travail
  • Négociation annuelle sur le partage de la valeur ajoutée dans l’entreprise
  • Négociation annuelle sur l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes et la qualité de vie au travail.

 

La qualité de vie au travail a pris une place centrale dans les entreprises ces dernières années. Elle vise à améliorer les conditions de travail des collaborateurs. Mais de quoi traite elle concrètement ?

Définition de la qualité de vie au travail

La QVT est une notion complexe incluant de nombreux facteurs. Son périmètre n’est pas toujours facile à comprendre. Mais pas d’inquiétude, nous vous donnons les clés de ce concept !

Définition de l’Organisation Mondiale de la Santé

La définition de la qualité de vie au travail a vu le jour suite aux travaux de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur la qualité de vie en 1993. Elle y est décrite comme :

La perception qu’un individu a de sa place dans la vie, dans le contexte de la culture et du système de valeurs dans lequel il vit, en relation avec ses objectifs, ses attentes, ses normes et ses inquiétudes. C’est donc un concept très large qui peut être influencé de manière complexe par la santé physique du sujet, son état psychologique et son niveau d’indépendance, ses relations sociales et sa relation aux éléments essentiels de son environnement.

L’individu est placé au cœur de cette définition, sa qualité de vie est influencée par un grand nombre de facteurs. Cette notion de subjectivité va également faire son apparition dans la définition de la QVT.

Définition de la qualité de vie au travail suite à L’ANI de 2013

La définition de la QVT apparaît en 2013 suite à l’ANI résultant des négociations entre syndicats et patronats pour clarifier les champs d‘actions de la qualité de vie au travail et sa définition : « La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment ».

L’Accord National Interprofessionnel précise également que la QVT représente :

Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte

Cette dernière définition est reprise par l’ANACT dans ses documents officiels et est aujourd’hui la plus utilisé pour décrire la QVT. Cependant il faut retenir que cette notion est subjective. Il est donc difficile d’obtenir une définition claire et universelle. En d’autres termes, la qualité de vie au travail d’une entreprise lui est propre.

Le périmètre de la QVT

Loin d’une vision réductrice qui consisterait à l’associer au simple bonheur du salarié dans l’entreprise, la QVT désigne une démarche globale, stratégique et organisationnelle du travail.

L’ANACT propose de nombreuses dimensions facilitant le déploiement d’un plan d’action en faveur de la qualité de vie au travail :

  • Sens du travail & Dialogue social
  • Santé au travail & Circulation de l’information
  • Contenu du travail & Autonomie
  • Équilibre de vie pro/ perso & Reconnaissance
  •  Conditions & Organisation du travail
  •  Ambiance de travail & Égalité Homme/ Femme

Chez Teamii, nous avons étudié plus de 100 revues scientifiques internationales traitant de la qualité de vie au travail afin de déterminer les dimensions clés de la QVT que nous utilisons dans nos solutions pour améliorer le bien-être et les performances des collaborateurs.

icônes et indicateurs de la qualité de vie au travail

Évaluation de la qualité de vie au travail

Depuis plusieurs années, l’évaluation de la qualité de vie au travail est devenue un enjeu RH stratégique pour les entreprises. C’est un levier majeur de performance économique pour les organisations.

Enjeux et chiffres clés

En France seulement 6% des salariés sont engagés dans leur travail (Institut Gallup, 2018). Seulement 6% des français sont enthousiasmés par leur emploi et leur entreprise.

La QVT doit être mis en place au sein d’une organisation pour répondre à des objectifs de productivité, d’efficacité, de satisfaction des employés et d’amélioration des conditions de travail.

De nombreux bénéfices résultent d’une politique d’amélioration de la QVT :

  • « 1€ investi dans la QVT rapporte jusqu’à 13€ de bénéfice ». (Agence Européenne pour la Santé et la sécurité)
  • « Le mal être en entreprise coûte 13 340€ par salarié par an en moyenne ». (Mozart consulting 2018)
  • « 86% des entreprises ont constaté des gains de productivité après avoir mis en place des outils favorisant la qualité de vie au travail ». (SME’s challenges and quality of life at work – Sodexo)
  • « Les salariés engagés sont 2 fois moins malades, 6 fois moins absents, 9 fois plus loyaux, 31% plus productifs, 55% plus créatifs ». (Étude Harvard/MIT)

Proposer à ses collaborateurs des cadres de travail où le bien-être et l’épanouissement sont une norme permet de lutter contre l’absentéisme, de fidéliser ses salariés, d’augmenter sa productivité, d’attirer les meilleurs talents et d’engager ses salariés sur le long terme.

icônes enjeux de la qualité de vie au travail

Mesurer la qualité de vie au travail

De nombreuses méthodes d’évaluation théoriques ont vu le jour pour mesurer la QVT des entreprises. Cependant, ces baromètres ont de nombreuses limites. Ils cherchent à évaluer principalement les facteurs influençant les risques psychosociaux à un temps donné.

Or, la qualité de vie au travail est un domaine qui évolue quotidiennement. La crise du Covid 19 en est la parfaite illustration. Une bonne évaluation de la qualité de vie au travail d’une entreprise comprend des réflexions profondes sur la transformation de cette dernière à travers ses enjeux quotidiens et à long terme.

Chez Teamii, nous avons développé nos propres solutions pour mesurer votre QVT en profondeur et quotidiennement.

Audit QVT

Dans un premier temps, nous réalisons un audit de la qualité de vie au travail de votre entreprise. Nous mesurons à la fois les données quantitatives de l’entreprise à travers le département RH et les données qualitatives en interrogeant les collaborateurs sur leurs ressentis.

Notre analyse est unique est se base sur 7 dimensions clés de la qualité de vie au travail développé par nos experts. Cela nous permet ensuite d’identifier les solutions les plus adaptées aux besoins réels des sociétés en fonction de leurs enjeux.

Plateforme QVT

Dans un deuxième temps, nous vous donnons accès à notre plateforme digitale QVT de suivi de l’expérience collaborateur couvrant 5 thématiques clés de la qualité de vie au travail :

  1. Le bien-être : Nous mesurons les ressentis de vos collaborateurs de manière hebdomadaire.
  2. La cohésion sociale : Nous avons créé une plateforme de partage de hobbies pour améliorer les relations entre vos collaborateurs.
  3. La sécurité et lutte contre le harcèlement : Nous avons mis en place une ligne éthique pour protéger vos collaborateurs de manière anonyme et confidentielle.
  4. La réussite collective de l’entreprise : Nous avons développé des boîtes à idées pour engager vos collaborateurs dans le développement de leur qualité de vie au travail et de l’entreprise.
  5. La communication : Nous avons créé un agenda RH pour transmettre les informations importantes à tous les collaborateurs et mesurer leur taux de participation aux événements de la société.

 

La qualité de vie au travail transforme l’entreprise de demain

Les collaborateurs investissent une majeure partie de leur temps et de leur énergie dans leurs entreprises. Cependant ces dernières années nous avons vu pu observer les conséquences négatives du surinvestissement des collaborateurs. Le stress, les risques psychosociaux (RPS), l’absentéisme et le turnover n’ont cessé d’augmenter. Ils impactent négativement la productivité des salariés et donc les performances des entreprises.

La qualité de vie au travail a pour but de replacer l’individu au cœur du travail et du processus de décision. L’arrivée d’une politique de QVT au sein de l’entreprise est un levier de performance. Elle permet de transformer l’entreprise durablement.

La mise en place d’une politique de QVT développe 3 caractéristiques essentielles pour perdurer dans le temps et faire face aux nouvelles contraintes et opportunités qui peuvent se dresser sur le chemin de l’entreprise du futur.

Une entreprise agile

Une entreprise agile est capable de s’adapter rapidement à des changements inattendus de son environnement, en conservant une continuité stratégique, opérationnelle et humaine. L’agilité amène plus de souplesse au sein des organisations et permet d’évoluer rapidement en fonction des enjeux et besoins rencontrés.

Une entreprise flexible

Une entreprise flexible transforme son organisation et ses méthodes de travail pour répondre aux enjeux du marché et de ses collaborateurs. Elle implique toutes les ressources de l’entreprise et permet de développer une intelligence collective.

Une entreprise innovante

Une entreprise innovante recherche à la fois le meilleur pour ses collaborateurs et pour ses clients. Elle recherche à engager et fidéliser ses collaborateurs sur le long terme en jouant à la fois sur la flexibilité et l’agilité de l’organisation.

Conclusion :

La qualité de vie au travail a pour principale mission de créer un environnement propice au travail tout en favorisant l’épanouissement des collaborateurs.

Investir dans la QVT de ses salariés permet de motiver les troupes, de réduire les coûts liés au turnover, à l’absentéisme et au présentéisme. Mais aussi et surtout d’améliorer la productivité et l’engagement de ses collaborateurs.

Teamii vous accompagne au quotidien afin de mettre en place une politique qualité de vie au travail dans votre entreprise. Nous donnons la parole à vos collaborateurs afin de vous permettre de trouver des solutions adaptées à leurs besoins et enjeux.


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
15.09.2020
Ressources Humaines et développement de l'entreprise

Les Ressources Humaines n'ont cessé d'évoluer à travers le temps. Elles se positionnent aujourd'hui comme un acteur stratégique dans le développement et la transformation des entreprises.

RH QVT
25.08.2020
L'approche QVT de Teamii

Découvrez Teamii votre nouveau partenaire d’analyse et de solutions personnalisées pour améliorer les performances et l’engagement de vos collaborateurs.

QVT
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.