Saviez-vous qu’en moyenne des salariés heureux et engagés sont 31% plus productifs ?

Et si vous appreniez qu’il existe un outil de mesure de l’engagement collaborateur fiable, simple et universel, vous l’utiliseriez non ?

À travers cet article, vous allez découvrir l’employee Net Promoter Score (eNPS). Vous comprendrez également la nécessité d’utiliser cet outil de mesure, ainsi que l’importance de proposer des questionnaires rh complémentaires à vos collaborateurs.

La définition de l’eNPS

L’employee Net Promoter Score (eNPS) est un indicateur de mesure de l’engagement collaborateur au sein d’une entreprise.

Cet outil est une déclinaison du Net Promoter Score (NPS), crée par le cabinet Bain & Company en 2003. Ce dernier mesure la recommandation d’un client envers une entreprise. Il a ensuite été adapté aux employés, et l’eNPS est né. On le retrouve souvent sous le nom de NPS collaborateur.

De la même manière que le NPS, l’eNPS permet de mesurer le taux d’engagement et la fidélité d’un employé pour son entreprise. Ce pulse survey prend la forme d’une unique question universelle :

Recommanderiez-vous à une connaissance de travailler dans votre entreprise ?

Les salariés sont alors invités à répondre par une note allant de 0 à 10.

À travers cette question sur la probabilité de recommander votre entreprise, il y a derrière d’un véritable baromètre de l’engagement professionnel de vos collaborateurs. Il vous permet de prendre la température de vos équipes très facilement et très rapidement. Ce feedback d’entreprise et un excellent moyen de connaître l’opinion de vos salariés sur leur travail et sur leur entreprise.

Pour information, 80% des salariés engagés se disent prêts à recommander leur entreprise contre seulement 13% pour les salariés peu engagés.

L’engagement professionnel ainsi que le bien-être au travail ne doivent donc surtout pas être négligés. En effet, d’après une enquête réalisée par Toluna, 73% des travailleurs estiment que la QVT est aussi importante que le salaire. Ces notions d’engagement et de bien-être au travail sont aujourd’hui devenues essentielles, pour ne pas dire primordiales dans le monde du travail.

Pourquoi mesurer l’eNPS ?

La crise sanitaire a permis aux entreprises de réaliser à quel point le monde du travail a évolué et évolue constamment. Le télétravail qui était encore une utopie pour certains collaborateurs il y a quelques mois est devenu une vraie méthode de travail. Cela se traduit par une hausse considérable de l’importance des problématiques de QVT et de bien-être au travail.

Le bien-être au travail : un enjeu clé pour votre entreprise

Aujourd’hui les salariés cherchent du sens à leur travail, c’est une clé de l’engagement professionnel. De plus, ils sont de plus en plus exigeants envers leurs conditions de travail. Enfin, il est d’important de souligner que de bonnes conditions de travail ne profitent pas qu’aux salariés mais à toute l’entreprise.

La preuve en chiffres :

  • Le mal-être en entreprise coûte 14 310 euros en moyenne par salariés et par an en moyenne dans le secteur privé en 2020 (Mozart Consulting/APICIL).
  • 86% des entreprises observent des gains de productivité après la mise en place d’outils de la QVT (Sodexo, 2016).
  • Des salariés heureux sont en moyenne 31% plus productifs d’après le MIT (étude réalisée en 2011).

Ainsi l’importance de la qualité de vie au travail n’est plus à prouver. Mais comment l’améliorer ?

La première étape consiste à poser un diagnostic, à mesurer et à observer. C’est justement là que l’eNPS entre en action.

Un indicateur simple et universel

Le grand avantage de l’employee Net Promoter Score est sa simplicité. Il s’agit du moyen le plus rapide d’obtenir l’avis de ses employés sur leur qualité de vie dans l’entreprise. En effet, il repose sur une seule question. Ce qui garantit un taux de participation élevé et donc une certaine fiabilité des résultats. De plus l’anonymat permet aussi de renforcer le nombre de réponses.

Par ailleurs, c’est un indicateur reconnu internationalement. Utilisé par des entreprises du monde entier, vous pouvez facilement comparer vos résultats à des concurrents internationaux. Il s’agit d’un gage de reconnaissance pour votre entreprise.

Réalisé de manière régulière, l’eNPS permet à votre entreprise de s’adapter rapidement, et de mettre en place des politiques d’amélioration du bien-être des salariés.

employee net promoter score

Comment mesurer l’eNPS de votre entreprise ?

Nous y voilà ! La partie que vous attendez tous. Le calcul de l’engagement professionnel de vos collaborateurs. Mesurer l’eNPS de vos employés est très simple. Il s’organise en deux temps :

  1. La mesure de l’indice de satisfaction de vos employés
  2. Le calcul final de l’eNPS

Mesure de l’indice de satisfaction

Tout d’abord il convient de revenir à la question posée : Sur une échelle de 0 à 10, à quel niveau recommanderiez-vous à une connaissance de travailler pour votre entreprise ?

Les individus qui répondent au sondage sont alors classés en trois catégories suivant leurs réponses :

  • Les détracteurs qui répondent entre 0 et 6.
  • Les neutres qui répondent 7 ou 8.
  • Les promoteurs qui répondent 9 ou 10.

eNPS résultats

Les détracteurs ne sont pas engagés dans leur entreprise et dans leur travail. On peut supposer qu’ils n’y sont pas particulièrement heureux. Et pour cela, il est donc « peu probable » qu’ils recommandent leur entreprise à un ami ou une connaissance.

Comme leur nom l’indique, les neutres ont un avis modéré. Sans être complètement enthousiastes et impliqués dans l’entreprise, ils pourraient recommander à un ami ou une connaissance de travailler dans leur entreprise. Ils sont suffisamment heureux à leur travail pour être en mesure de le recommander, mais ne sont pas non plus de fervents défenseurs de leur entreprise.

Enfin les promoteurs sont ceux qui sont très susceptibles de recommander de travailler dans leur entreprise. Eux sont, au contraire, de fervents défenseurs de l’entreprise. Ils s’y sentent bien et l’on peut supposer qu’ils sont épanouis dans leur travail.

Le calcul de l’eNPS

Une fois les données récoltées et les réponses triées dans les trois catégories, le calcul est très simple :

eNPS calcul

Autrement dit, il suffit de soustraire le pourcentage de détracteurs au pourcentage de promoteurs.

Le score peut donc aller de -100 à +100.

Considérons par exemple une entreprise qui a obtenu 500 réponses à son questionnaire eNPS. Parmi celles-ci :

  • 300 sont comprises entre 9 et 10.
  • 100 entre 7 et 8
  • 100 entre 0 et 6.

Ainsi on a 60% de promoteurs, 20 % de neutres et enfin 20% de détracteurs. Le score eNPS est donc de 40 points.

Qu’est-ce qu’un bon score eNPS ?

Avoir un score entre -100 et +100 c’est une chose, mais encore faut-il savoir à quoi cela correspond ? Comment interpréter ce résultat ? Et à partir de quel niveau peut-on considérer avoir un bon score ?

Tout d’abord il convient de distinguer deux cas :

  • Votre score est négatif
  • Votre score est positif

Premièrement si votre baromètre de l’engagement est négatif, alors il ne s’agit évidemment pas d’un bon score. Cela signifie que votre entreprise possède plus de détracteurs que de promoteurs. Dès lors vous pouvez considérer que vos employés sont peu fidèles à l’entreprise et qu’ils s’y sentent peu engagés.

Il peut donc être judicieux de réaliser des enquêtes complémentaires pour en savoir plus sur la provenance de ce sentiment. Puis de prendre les mesures adaptées afin d’améliorer l’engagement professionnel de vos collaborateurs.

Au contraire, si votre diagnostic est positif, alors vous possédez plus promoteurs que de détracteurs. Vos salariés sont majoritairement engagés dans leur travail et pour leur entreprise.

Bien qu’il n’existe aucune règle ou objectif officiel, on peut considérer qu’un bon niveau eNPS est supérieur à 10 points.

En outre, plus que le score en lui-même, c’est la tendance qui est importante, la dynamique. Avoir des salariés de plus en plus engagés peut signifier que vos mesures RH portent leurs fruits. D’où l’importance de calculer cet indicateur régulièrement.

Vous l’aurez compris, que votre résultat soit positif ou négatif, il est nécessaire d’aller au-delà de l’eNPS. Et de proposer des questionnaires RH plus complets afin de comprendre la provenance de l’avis de vos collaborateurs.

Aller plus loin que l’eNPS

La simplicité de cet indicateur qvt est un réel avantage, mais c’est aussi son principal inconvénient. Il permet d’avoir un premier feedback d’entreprise sur le ressenti de vos employés. Mais il ne permet pas d’en connaître les causes.

Par conséquent, il convient d’aller au-delà du résultat. Qu’il soit négatif ou positif. L’objectif est d’en comprendre l’origine. Pourquoi vos employés recommandent (ou non) de travailler pour votre entreprise ? Pourquoi ne s’y sentent-ils pas engagés ?

Ce n’est qu’en ayant les réponses à ses questions qu’il est possible de trouver des pistes d’amélioration, ou de poursuivre ce qui fonctionne bien.

De ce fait, nous vous recommandons d’effectuer de courtes enquêtes complémentaires et régulières afin d’en savoir plus sur ce qui engage vos employés, et sur ce qu’ils n’apprécient pas.

Chez Teamii nous avons identifié 7 dimensions de la qualité de vie au travail (QVT). Et nous les évaluons grâce à nos courts questionnaires hebdomadaires. Ce modèle présente plusieurs avantages :

  • Réalisés de manière hebdomadaire, les questionnaires vous permettent de vous adapter rapidement.
  • De plus, cela permet d’observer rapidement les résultats de vos politiques de QVT.
  • Par ailleurs ils ne comportent que 5 questions, et sont donc très rapides à remplir pour vos collaborateurs. Ce qui garantit un taux de participation élevé, et donc une fiabilité des résultats.

 

Conclusion :

Avec la prise en compte croissante de la qualité de vie au travail par les entreprises et les collaborateurs, le calcul de l’eNPS devient primordial pour chaque entreprise. Réalisé de manière régulière, ce pulse survey est donc un véritable baromètre de l’évolution de la qualité de vie au sein de votre entreprise.  De plus, accompagné d’enquêtes complémentaires, cet outil de mesure de l’engagement collaborateur est un véritable point de départ pour avoir des salariés plus heureux, plus engagés et plus productifs.


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
14.06.2021
Mettre en place sa démarche QVT

Une démarche QVT est un projet stratégique d'entreprise. Il peut être compliqué de convaincre sa direction de l'adopter et de savoir par où commencer. On vous donne les clés pour mettre en place une démarche QVT performante dans votre entreprise.

RH Management
09.06.2021
Fixer et prioriser des objectifs

Découvrez comment fixer des objectifs SMART et comment les prioriser à travers l'arbre d'objectifs et la matrice d'Eisenhower. Des outils essentiels pour optimiser les chances de réussite de vos projets.

Management
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.