La mise en place de mesures favorisant la qualité de vie au travail (QVT) des collaborateurs est un sujet qui prend tout son sens en 2021. Elles offrent aux entreprises des opportunités de développement et de performance très intéressante.

Pourtant, la QVT fait encore face à de multiples obstacles. De nombreuses directions d’entreprises sont réticentes à l’idée de mettre en place un projet qualité de vie au travail. On retrouve également des sociétés qui s’emmêlent les pinceaux et ne savent pas par où commencer.

Ensemble nous allons voir comment convaincre sa direction de s’engager dans une démarche QVT. Nous détaillerons également les différentes étapes à suivre pour planifier sa stratégie d’entreprise et la rendre performante. Mais avant tout, intéressons-nous de plus près à la qualité de vie au travail.

Qu’est-ce qu’une démarche QVT ?

En voilà une excellente question !

Une démarche QVT est un projet collectif d’entreprise. Il vise à améliorer la qualité de vie au travail des différents acteurs de l’organisation. Mais attention, les actions liées à ce type de projet sont nombreuses. Elles peuvent également être très diversifiées. Il est donc très facile de s’emmêler les pinceaux.

En France, la majorité des projets qualité de vie au travail des entreprises n’aboutissent pas. Plusieurs erreurs communes peuvent expliquer ces échecs. On retrouve notamment :

  • Des initiatives qui ne correspondent pas aux besoins des collaborateurs.
  • Des projets désordonnés et discontinus.
  • Des entreprises qui souhaitent obtenir des bénéfices immédiats.

La mise en place d’un tel projet d’entreprise ne se fait pas en un claquement de doigts. C’est un processus long et continu. Il engage l’ensemble des acteurs de l’entreprise et s’articule autour de l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Mieux comprendre la qualité de vie au travail

La qualité de vie au travail est une innovation RH. Elle a officiellement vu le jour en 1993 grâce aux travaux de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Mais il faut attendre 2013 pour voir apparaître la première définition de cette notion. L’Accord National Interprofessionnel (ANI) de 2013 définit la QVT comme :

Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte.

La qualité de vie au travail est donc une démarche collective d’entreprise. Sa mise en place répond à des enjeux pluriels :

  • Transformation digitale
  • Santé et sécurité au travail
  • Fidélisation des collaborateurs
  • Engagement professionnel des salariés
  • Amélioration des conditions de travail…

C’est une approche globale et stratégique de l’entreprise qui vise à analyser des situations de travail réelles pour les améliorer. Elle prend en compte de nombreux indicateurs comme l’organisation du travail, l’absentéisme ou encore la conciliation des temps.

Enfin, elle inclut tous les acteurs de l’entreprise afin de renforcer l’engagement professionnel des salariés.

Une démarche universelle ?

Nous sommes au regret de vous annoncer qu’il n’existe pas de recette magique. Chaque entreprise est unique. Elle est donc garante de sa propre qualité de vie au travail. Il est très important de retenir que cette innovation RH désigne une démarche globale, stratégique et organisationnelle du travail.

Il s’agit en quelque sorte d’une refonte totale de la gestion des ressources humaines et de la stratégie de l’entreprise. Cependant, elle ne concerne pas seulement les ressources humaines. C’est un projet global d’entreprise. Tous les acteurs sont concernés : DRH, managers, collaborateurs et partenaires sociaux.

Nous sommes donc loin d’une vision réductrice qui consisterait à associer la QVT au simple bonheur des salariés. La qualité de vie au travail représente tout un écosystème autour de l’entreprise pour que chaque collaborateur soit engagé dans son travail et qu’il soit productif pour son entreprise.

Plutôt séduisant comme projet n’est-ce pas ?

Pourtant il n’est pas rare d’entendre les objections suivantes de la part des directions d’entreprise :

  1. « Ce n’est pas notre priorité du moment. »
  2. « Nous n’avons pas de budget pour ce type de projet. »
  3. « Est-ce que cela est vraiment efficace ? »

Pas de panique, nous vous donnons les clés pour mettre à mal ces « prétextes ».

3 arguments en faveur d’une démarche QVT

Groupe de travail démarche QVT

Afin de convaincre votre direction de s’engager dans une démarche qualité de vie au travail, il est très important de parler le même langage. Présentez votre projet à l’aide des chiffres.

Le coût du mal-être au travail et de l’absentéisme

La masse salariale d’une entreprise est très souvent traitée comme une charge fixe. Elle correspond à l’addition de tous les traitements et salaires bruts versés au cours d’un exercice comptable. Afin de faire prendre conscience à sa direction de l’importance de la mise en place d’une démarche QVT, il faut leur présenter cette charge sous un tout autre aspect.

Les collaborateurs de l’entreprise ne représentent pas seulement une masse salariale brute (une charge), ce sont le moteur de l’organisation. Si ce moteur n’est pas bien huilé, il peut avoir des coûts directs et indirects à travers l’absentéisme et le mal-être au travail.

Le coût annuel moyen de l’absentéisme en France s’élève à 3500€ par salarié. Le mal-être au travail quant à lui a été évalué à 14 310€ par salarié par an dans le secteur privé en 2020 (Mozart Consulting/ APICIL).

Ces deux variables ont donc des conséquences importantes sur la performance des entreprises. En effet, un employé absent entraîne des coûts de gestion, de remplacement ou encore sociaux à son employeur.

En mettant en place des accords et des actions QVT concrètes, l’entreprise fera le choix de privilégier le préventif au curatif. Elle réduira donc fortement les dépenses liées au turnover, à l’absentéisme et au mal-être.

L’amélioration des conditions de travail est un levier concurrentiel

La qualité de vie au travail permet d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs. Cela peut encore paraître étonnant pour certain mais c’est un vrai levier concurrentiel.

Les entreprises qui ont fait le choix de mettre l’homme au cœur de leur stratégie constatent que cela leur permet de développer une marque employeur forte et durable. Pour rappel, la marque employeur correspond à l’ensemble des attributs et caractéristiques d’une entreprise dans sa dimension employeur.

C’est cette marque employeur justement qui permet aux entreprises de se démarquer de leurs concurrents. En effet, plus on crée un environnement de « mieux-être », fondé sur la qualité de vie au travail, le dialogue ou encore la confiance, plus il est facile d’attirer des talents et de fidéliser ses collaborateurs. Les salariés deviennent alors des ambassadeurs de leur organisation.

Des salariés engagés améliorent les performances de l’entreprise

Une politique QVT affirmée attire les talents et les fidélise. Mais elle ne s’arrête pas là. En effet, cette dernière limite les RPS et les risques professionnels. Mais elle permet surtout d’engager professionnellement les salariés.

L’engagement correspond au degré d’implication personnel des collaborateurs dans le succès d’une entreprise. C’est donc une composante majeure de la performance d’une société.

Une entreprise qui s’engage dans la qualité de vie au travail offre du sens au travail de ses équipes. L’engagement professionnel est lié au sens donné au travail individuel et à la raison d’être de l’entreprise.

Si les collaborateurs se sentent reconnus, écoutés, sont autonomes et attendus, alors ils seront engagés. De plus, des conditions de travail favorables et des moments de partage favoriseront l’épanouissement des salariés. Et cela se retrouvera dans la performance opérationnelle. La QVT est le levier le plus puissant de la compétitivité (cf : L’étude de la fabrique).

Les 3 étapes d’une démarche QVT performante

Maintenant que votre direction est convaincue des bienfaits d’une démarche QVT, il est temps de se lancer dans le grand bain. Mais par où commencer ?

Découvrez une méthode en 3 étapes pour construire votre plan d’action.

1. Prenez le pouls de votre entreprise

Qui de mieux que vos salariés pour vous orienter dans votre démarche ? L’écoute est une caractéristique majeure de la réussite de votre projet. Prenez le pouls de votre entreprise à l’aide de vos collaborateurs. Questionnez-les pour comprendre comment améliorer leur qualité de vie au travail et dressez un état des lieux.

Interrogez vos salariés

Au même titre que la mise en place d’une démarche QVT, il n’existe pas de recette universelle pour sonder vos employés. Cependant, la taille de votre entreprise peut déterminer la façon dont vous allez demander du feedback à vos salariés. L’idéal est d’interroger l’ensemble de vos collaborateurs. De nombreux formats peuvent être utilisés :

  • Entretiens individuels ou de groupes
  • Enquêtes QVT ou sondages digitaux

Chez Teamii nous recommandons les enquêtes QVT et les sondages numériques. En effet, ils sont très simples d’utilisation et surtout anonymes. L’anonymat est très important pour recueillir l’avis de vos équipes. Il permet de libérer la parole et de vous faire prendre conscience des attentes de vos salariés.

Dressez un état des lieux

Les feedbacks de satisfaction et de bien-être au travail de vos salariés sont très important pour votre entreprise. Ils vous permettent de cartographier vos contraintes et opportunités en matière de qualité de vie au travail.

Cet état des lieux peut se faire au niveau global de l’entreprise. Mais il peut également être approfondi par département, âge et niveau hiérarchique. Il vous sera très utile pour identifier vos leviers d’actions et pour sélectionner et prioriser vos prochaines actions.

2. Un projet, plusieurs chantiers

La qualité de vie au travail est un domaine aux multiples facettes. On y retrouve de nombreuses dimensions comme :

  • Santé et sécurité au travail
  • Conditions de travail
  • Équilibre de vie professionnelle/ personnelle
  • Management
  • Relations au travail

Cela peut faire beaucoup de projets à gérer en même temps. Il va donc falloir vous organiser et décider de vos priorités. Et oui, vous l’avez compris, la qualité de vie au travail est un projet à long terme. Vous ne pouvez pas tout faire en même temps.

Priorisez vos actions

À l’aide de votre état des lieux, vous avez accès à de nombreuses informations. Ces dernières sont une mine d’or pour votre entreprise. Vous êtes désormais en mesure de mieux comprendre les attentes de vos collaborateurs. Il va vous falloir les prioriser. Mais comment faire ?

Tout d’abord il vous faut lister les enjeux rencontrés par vos équipes et les trier :

  • Quels thèmes abordent-ils ?
  • Sont-ils globaux ou interne à un département, une équipe ?

Ensuite, vous devez évaluer l’urgence et la situation de chacun des problèmes pour vous rendre compte de vos priorités.

Dans un deuxième temps, il vous faut trouver des solutions. L’idée est de faire émerger des initiatives concrètes pour répondre aux situations urgentes. Ces réponses doivent être recherchées collectivement. C’est-à-dire avec les parties prenantes de l’entreprise.

Priorisez désormais vos actions en fonction de la qualité des solutions trouvées collectivement :

  • Les réponses apportées correspondent-elles aux attentes des salariés ?
  • Quel est leur coût (monétaire, temps, ressources…) ?

À l’aide de cette méthode, certains projets devraient se démarquer. C’est donc par-là que votre plan d’actions doit commencer.

Organisez votre stratégie

Les initiatives définies comme prioritaires à l’étape précédente doivent être accompagnées d’un plan d’action et de ressources définies. Afin de mener à bien vos stratégies d’entreprise, il vous faut créer des groupes de travail incluant les différentes parties prenantes.

Imaginons que vous souhaitez implanter un projet d’amélioration des conditions de travail au niveau global de l’entreprise.

Il vous faut :

  • Sélectionner un chef de projet et les différents membres du groupe de travail. Ces derniers doivent être des acteurs de tous les départements et niveaux hiérarchiques de l’organisation.
  • Définir un plan d’action clair et structuré. Le meilleur moyen pour le mettre en place et d’utiliser des objectifs SMART.
  • Créer des indicateurs de suivi et un tableau de bord.
  • Suivre l’évolution du projet et l’amélioration des conditions de travail.

Maintenant que vous avez tous les éléments à votre disposition : il faut passer à l’action !

3. Passez à l’action et pérenniser votre démarche

Avec autant d’informations on espère qu’on ne vous a pas perdu. Pas de panique ! Récapitulons tout ce que nous venons de voir afin de lancer votre démarche QVT :

  • Étape 1 : Tendez l’oreille et demandez du feedback à vos collaborateurs. Cette étape est la plus importante. Elle vous permet de comprendre les freins et opportunités de votre entreprise en matière de qualité de vie au travail.
  • Étape 2 : Déterminez les projets à mener en priorité pour améliorer la qualité de vie au travail de vos équipes. Cette étape se fait en fonction de l’urgence et de la gravité des situations rencontrées.
  • Étape 3 : Créez des groupes de projets collectifs pour mener à bien vos plans d’actions. Il est essentiel d’utiliser des indicateurs de performances pour suivre l’évolution des réponses apportées à vos collaborateurs.

Afin de pérenniser votre démarche il est essentiel de revenir régulièrement à l’étape numéro 1. C’est le meilleur moyen d’analyser l’évolution du bien-être et de la satisfaction de vos salariés. Cela vous permet également d’ajuster vos mesures dans le temps en fonction des observations.

Si vous êtes à la recherche du partenaire idéal pour vous accompagner dans votre démarche QVT, Teamii est là pour vous. Nous vous aidons à piloter l’expérience collaborateur et améliorer la qualité de vie au travail au sein de votre entreprise.

Notre démarche QVT a été conçue pour faire participer l’ensemble des salariés à développer collectivement une expérience épanouissante, engageante et performante. Nos solutions QVT vous permettent d’évaluer la qualité de vie au travail de vos équipes de manière régulière et anonyme.

 

Conclusion :

La qualité de vie au travail est une innovation RH et managériale. Elle permet de replacer l’humain au cœur de l’entreprise pour construire un avenir épanouissant et durable. Cette dernière ne doit pas être considérée comme un idéal mais bel et bien comme un réel retour sur investissement. Il s’agit d’un projet stratégique et collectif d’entreprise.

En basant votre discours sur des chiffres, il vous sera plus facile de convaincre votre direction d’adopter une démarche qualité de vie au travail. Attention, chaque démarche QVT se doit d’être unique et adaptée à votre entreprise.

Votre démarche QVT doit respecter 3 étapes. Dans un premier temps il vous faut interroger vos collaborateurs pour comprendre où agir. Puis il vous faudra prioriser vos actions. Rappelez-vous que vous ne pouvez pas tout faire en même temps. Enfin, il vous faudra passer à l’action.

Proposer à ses collaborateurs des cadres de travail où le bien-être et l’épanouissement sont une norme permet d’obtenir de nombreux bénéfices. En effet, la QVT permet de lutter contre l’absentéisme, de fidéliser ses salariés, d’augmenter sa productivité, d’attirer les meilleurs talents et d’engager ses salariés sur le long terme.


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
28.09.2021
La culture d’entreprise en 2021

Envie de connaître tous les secrets de la culture d'entreprise ? Découvrez les éléments qui la composent, ses différents modèles et ses bénéfices.

RH Management
30.08.2021
Booster le sentiment d'appartenance

Le sentiment d'appartenance est un levier majeur de l'engagement professionnel de vos équipes. Mais comment faire ? Découvrez les piliers de la fierté d'appartenance et les erreurs à éviter pour attirer et fidéliser les talents au sein de votre entreprise.

Management
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.