Attirer les talents est devenu une mission très difficile pour les entreprises en 2021. Elles doivent miser sur de nombreux facteurs comme leur attractivité ou leurs conditions de travail. Mais comment faire pour séduire et fidéliser les talents à long terme ?

La réponse réside dans la culture d’entreprise.

Dans cet article nous répondrons à plusieurs questions que vous vous êtes sûrement déjà posées un jour : Qu’est-ce que la culture d’entreprise ? Quels sont les différents types de culture d’entreprise ? Pourquoi avoir une culture d’entreprise ? Comment la renforcer ?

Qu’est-ce que la culture d’entreprise ?

La culture d’entreprise joue un rôle majeur dans l’attractivité de l’entreprise. Ses différents éléments qui la composent vont définir une image de marque, une identité.

Définition de la culture d’entreprise

Il s’agit de son identité collective, son ADN qui va être la vitrine de la société.

La culture d’entreprise, également appelée « culture organisationnelle », regroupe un ensemble d’éléments qui permettent de définir le fonctionnement d’une entreprise par rapport à ses concurrents. Ainsi, deux entreprises d’un même secteur d’activité peuvent se différencier. La culture d’entreprise se façonne au fil du temps. En somme, il s’agit de son identité collective, son ADN qui va être la vitrine de la société.

Les éléments de la culture organisationnelle

La culture d’entreprise est composée de 4 éléments :

  • L’histoire de l’entreprise : La culture organisationnelle s’appuie sur l’histoire de la société. Cette dernière se compose principalement de mythes, de héros ou encore de produits qui ont contribué aux succès/ développement de l’entreprise.
  • La vision de l’entreprise : La vision de l’entreprise correspond à l’objectif fixé. C’est-à-dire où voulez-vous emmener l’entreprise et comment ? La vision offre du sens au travail des collaborateurs. Ils travaillent ensemble pour atteindre un objectif commun.
  • Les valeurs : Les valeurs de l’entreprise regroupent tous les éléments qui vont déterminer sa manière d’agir et d’atteindre l’objectif fixé. Elles doivent être présentes à tous les niveaux de l’entreprise et connues de tous les collaborateurs, qui doivent en être les premiers ambassadeurs.
  • Les rites : Les rites sont l’expression directe des valeurs de l’organisation.

Les différents types de culture d’entreprise 

En 2008, K. Cameron et R. Quin ont développé une théorie considérant qu’il existe quatre modèles de culture d’entreprise. Ils ont considéré deux axes qui s’opposent. Tout d’abord, on retrouve un axe vertical sur la flexibilité de l’entreprise. Puis, dans un deuxième temps, on retrouve un axe horizontal tourné sur l’innovation et la prise de risque.

Ils ont modélisé ces différents types sous cette forme :

Les quatre modèles types de Culture d'entreprise d'après Cameron et Quin en 2008
Les quatre modèles types de Culture d’entreprise d’après Cameron et Quin en 2008

La culture clanique

La culture clanique se traduit par une organisation dite horizontale de sorte que tous les collaborateurs sont au même niveau. Le management est basé sur l’humain et la cohésion des équipes. C’est un modèle que l’on retrouve surtout dans des petites entreprises. Les collaborateurs étant moins nombreux, il est plus simple de créer une culture d’entreprise familiale.

La culture adhocratique

La culture adhocratique se caractérise par l’absence de procédure et de hiérarchie stricte. Les collaborateurs disposent d’une flexibilité et d’une pluridisciplinarité pour mener à bien des projets. La vision de l’entreprise est souvent sur le long terme. On retrouve souvent ce modèle dans les start-up. En effet, ce type d’entreprise incite beaucoup les collaborateurs à se dépasser pour développer l’entreprise. En outre, on retrouve aussi ce modèle dans certaines grandes firmes comme la NASA où la créativité et la flexibilité sont très importantes pour mener à bien des projets de grandes envergures.

La culture de marché

La culture de marché accorde une grande importance à l’organisation et à la performance de l’entreprise. L’engagement et la satisfaction du collaborateur sont moins importants pour ce type d’entreprise. Il y a peu de place pour la créativité et la flexibilité. On retrouve ce type de culture dans les secteurs très concurrentiels où les entreprises cherchent à obtenir le plus de parts de marché.

La culture bureaucratique

La culture bureaucratique aussi appelée culture hiérarchique est un modèle basé sur la hiérarchie pyramidale et le respect strict des processus. C’est un modèle qu’on retrouve souvent dans les grosses entreprises où les collaborateurs sont plus nombreux et donc la hiérarchie plus présente.

Les bénéfices d’une culture d’entreprise définie

Il y a de nombreux avantages à avoir une culture d’entreprise définie. Les principaux sont la différenciation, un engagement collaborateur actif et de meilleures performances économiques pour l’entreprise.

Culture d'entreprise: engagement collaborateur et performance

La différenciation

La différenciation est très importante pour les entreprises. Elle permet de montrer son identité afin de développer son marché tout en se démarquant des concurrents.

La différenciation est un moteur d’attractivité. La prospection devient ainsi moins vitale car les potentiels clients démarchent eux-mêmes l’entreprise. Côté recrutement, les candidatures spontanées sont plus nombreuses du fait de l’attractivité de l’entreprise.

Nous pouvons citer l’exemple de blablacar qui a pour devise « Fun and Serious ». Ce slogan a beaucoup d’impact sur son image. Elle montre une flexibilité tout en montrant une envie d’innovation. Par conséquent, cela peut attirer des talents créatifs qui veulent un certain degré de liberté tout en ayant des objectifs sérieux.

L’engagement collaborateur

L’objectif de la culture d’entreprise est également de fédérer les équipes. Cela va être une source de motivation et de cohésion. Elle participe à améliorer l’image de l’entreprise auprès des collaborateurs qui vont ensuite la colporter.

Elle peut alors se développer sous différentes formes en interne. Il peut s’agir de réunions hebdomadaires, des discussions sur un thème choisi par un collaborateur de manière périodique, des afterworks etc.

De plus, le turnover coûte cher aux entreprises. Améliorer l’engagement des collaborateurs c’est aussi les fidéliser sur le long terme et ainsi garder les talents. La culture d’entreprise doit être visible dès le processus de recrutement afin de faciliter l’intégration, être cohérent et maintenir une cohésion de l’équipe.

La performance de l’entreprise

Une équipe plus engagée et épanouie est une équipe plus motivée et productive. La culture d’entreprise permet d’augmenter les performances de l’entreprise.

En effet, il s’agit d’un outil de management. Elle permet notamment d’intégrer les nouveaux collaborateurs plus rapidement et de créer un cadre de travail agréable. Les collaborateurs ont ainsi un objectif et des valeurs définis et se sentent intégrés dans un projet global. Ils deviennent plus productifs. De ce fait, ils augmentent les performances de l’entreprise.

Renforcer la culture d’entreprise 

La culture organisationnelle est un point clé pour améliorer l’engagement collaborateur et les performances économiques de l’entreprise. Pour la renforcer, il y a plusieurs critères à respecter.

Définir les valeurs de l’entreprise

Pour renforcer la culture de l’entreprise, il est important de définir ses valeurs. Elles doivent être cohérentes avec l’histoire de l’entreprise mais également compatibles avec les collaborateurs.

Certaines entreprises choisissent par exemple comme valeur d’être plus productive en travaillant moins. C’est le cas de l’entreprise Tower Paddles. Depuis 2015, elle a choisi de passer à la journée de 5 heures pendant la période estivale. Cela lui permet de se différencier de ses concurrents et de prendre soin de ses équipes.

Les collaborateurs étaient plus motivés avec cette récompense d’avoir plus de temps pour leur vie personnelle. Ils ont gagné en productivité et réussi à finir leurs missions en moins de temps.

S’adapter au secteur d’activité

La culture de l’entreprise doit aussi s’adapter au secteur d’activité de l’entreprise pour qu’elle soit efficace.

En effet, si on reprend l’exemple précédent avec Tower Paddles, leur projet de passer aux horaires de travail 8h – 13h a été possible car les livraisons et les appels pouvaient se faire le matin. D’autres entreprises ne pourraient pas mettre en place ces horaires car leur clientèle a besoin d’une plage horaire plus large.

Utiliser les bons outils pour optimiser la culture d’entreprise

Malgré une bonne volonté, il est parfois difficile pour une entreprise d’améliorer son engagement collaborateur. Par où commencer ? Où sont mes points faibles ? Ce sont peut-être des questions que vous vous posez. Des outils de ressources humaines peuvent être utilisés pour aider les managers et les ressources humaines dans leur démarche. En effet, ces outils peuvent permettre de déterminer les points à améliorer dans l’entreprise et également de fédérer les collaborateurs en créant un espace d’échange.

Par ailleurs, Teamii accompagne les entreprises à cartographier les contraintes et opportunités des entreprises en matière de qualité de vie au travail (QVT). Une meilleure connaissance du ressenti réel des équipes permet de mettre en place des plans d’actions personnalisés. La mise en place de ses plans d’actions contribue à l’élaboration de la culture organisationnelle et à la mise en place d’une marque employeur unique. Cette dernière étant la mise en application de la culture d’entreprise.

 

Conclusion :

La culture d’entreprise est un outil majeur pour renforcer l’engagement collaborateur et améliorer les performances de la société. Chaque entreprise définie sa culture par son histoire, ses valeurs et ses objectifs. Ce n’est pas à négliger car cela va permettre de fédérer les collaborateurs autour d’un même projet. De plus, il n’y a pas de bon ou de mauvais modèles de culture organisationnelle car celle-ci doit s’adapter à l’entreprise. En effet, il est important que la culture d’entreprise soit compatible avec les collaborateurs et les activités de l’entreprise afin de ne pas créer l’effet inverse. Pour cela des outils de ressources humaines peuvent être utilisés.


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
30.08.2021
Booster le sentiment d'appartenance

Le sentiment d'appartenance est un levier majeur de l'engagement professionnel de vos équipes. Mais comment faire ? Découvrez les piliers de la fierté d'appartenance et les erreurs à éviter pour attirer et fidéliser les talents au sein de votre entreprise.

Management
25.08.2021
Qualité de vie au travail et management en 2021

La qualité de vie au travail a bouleversé le management de nos entreprises. Les managers ont désormais un rôle central dans l'implémentation de la politique QVT. Découvrez pourquoi.

QVT Management
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.