D’après une étude de Glassdoor en 2019, 77% des adultes sondés considèrent la culture d’une entreprise avant d’y candidater. 56% considèrent même que la culture d’entreprise est plus importante que le salaire. Comment différencier les cultures d’entreprises ? Comment savoir celle qui nous correspond le plus ? Qu’est-ce que la culture d’entreprise ? La culture d’entreprise est un ensemble d’éléments qui définissent l’identité de l’entreprise et son mode de fonctionnement. C’est ce qui va lui permettre de se différencier de ses concurrents.

Cameron et R. Quin ont développé en 2008 une théorie considérant qu’il existe quatre modèles de culture d’entreprise : la culture clanique (familiale), la culture hiérarchique, la culture adhocratique et la culture de marché. Il n’y a pas de culture organisationnelle supérieure à une autre. L’important est qu’elle soit en accord avec l’esprit de l’entreprise et son fonctionnement. 

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur la culture clanique. Nous verrons sa structure, ses avantages et ses inconvénients.

La structure d’une culture familiale (clanique)

Les entreprises de culture clanique ont des manières bien à elles de fonctionner. Malgré des spécificités, elles ont des points communs dans leur structure et leur organisation. 

Une structure familiale

Les entreprises ayant une culture clanique prônent une structure dite familiale. On retrouve le plus souvent ce type de structure dans les petites entreprises. Mais certaines entreprises, plus grandes, ont aussi développé ce modèle de culture. C’est le cas de l’entreprise d’assurance Alan. La culture clanique se caractérise par une structure hiérarchique dite horizontale. Elle s’oppose à la structure pyramidale également appelée structure hiérarchique verticale. Pour entretenir l’aspect familial de l’entreprise, les employés sont mis au même niveau. Il y a donc moins de barrières entre un employé et son N+1. De plus, il y a moins de procédures fixes. Les décisions sont prises plus rapidement car il y a moins d’intermédiaires entre celui qui émet l’idée et celui en charge de prendre la décision finale.

Une organisation très centrée sur les relations humaines

La culture clanique met en avant les relations humaines dans l’entreprise. Comme la hiérarchie est horizontale, il est plus facile de communiquer entre les collaborateurs. Le parrainage y est encouragé. L’esprit d’équipe et la collaboration sont des valeurs très importantes pour l’organisation clanique. Il s’agit de la culture la moins compétitive. L’accent est en effet mis sur le développement de bonnes relations humaines et l’entraide. 

La culture clanique, une culture familiale.

Les avantages et inconvénients de la culture familiale

La culture familiale place l’humain au cœur de l’entreprise. Il en découle de nombreux avantages pour la société mais aussi des inconvénients.

Avantages

Les cultures de clans affichent des taux élevés d’engagement des employés. Des employés heureux font des clients heureux. En raison de son environnement hautement adaptable, la culture de clan offre de grandes possibilités de croissance du marché. 

L’organisation familiale est considérée comme le type de culture la moins compétitive. Pourtant ces entreprises ont une bonne productivité et croissance économique. En effet, une équipe heureuse crée une entreprise heureuse. Il existe une corrélation positive entre des employés satisfaits, la productivité et la croissance de l’entreprise. Lorsque les besoins des employés passent en premier, le moral est bon et le personnel se sent valorisé sur le lieu de travail. 

La culture clanique incite les entreprises à prendre soin de leur espace de bureau au quotidien. Des zones ou pièces sont souvent désignées pour séparer le travail des pauses de la journée. Elles permettent également de favoriser la créativité des collaborateurs. 

La communication entre les collaborateurs est plus claire. Il n’y a pas la contrainte d’une hiérarchie stricte. De plus, les cultures familiales privilégient les entretiens individuels hebdomadaires, les présentations d’équipe et les réunions où tout le monde est invité. Les participants y sont invités à donner leur avis et partager leurs idées. La culture familiale adopte une approche plus « inclusive », accueillant les idées et les commentaires à bras ouverts. Les feedbacks sont plus souvent donnés et mieux accueillis. 

La communication et la transparence sont des éléments clé pour maintenir de bonnes relations humaines dans une entreprise à la culture clanique. 

Inconvénients

Une culture d’entreprise de type familial est difficile à maintenir lorsque l’entreprise se développe et que les employés deviennent plus nombreux. De plus, avec une structure de direction horizontale, les opérations quotidiennes peuvent sembler désordonnées et sans direction.

Les détracteurs des cultures de clan affirment que les entreprises qui suivent ce modèle peuvent souffrir d’un manque de diversité. La diversité est pourtant l’une des sources majeures de la créativité. Il peut également y avoir des conflits de personnalités. Des caractères similaires peuvent facilement rentrer en conflit dans le but d’imposer leurs idées. C’est donc une source de tension.

Certains affirment également que l’absence de compétitions entre les employés peut les rendre moins productifs. Une hypothèse encore peu vérifiée.

Il peut y avoir beaucoup de discussions superflues dans les entreprises à culture clanique. Les réunions peuvent avoir tendance à s’éterniser. C’est pourquoi, certaines entreprises ont décidé de les supprimer et de prendre leurs décisions uniquement par écrit via leur messagerie professionnelle.

Enfin, la proximité des relations entre les collaborateurs peut devenir une source de tension. Plaisanter et avoir de bonnes relations permettent d’améliorer l’ambiance de l’entreprise mais peuvent aussi la dégrader en l’absence de limites. Cela peut engendrer des comportements inappropriés entre les collaborateurs : une blague de mauvais goût, des questions indiscrètes etc. 

Exemple d’entreprise ayant une culture clanique : Platan

J’ai eu l’opportunité de rencontrer Laura Paul, fondatrice de la société Platan, qui a accepté de répondre à mes questions concernant la culture de son entreprise. Avant de passer à son témoignage, voici une présentation de Platan.

Présentation de Platan

Platan est un atelier qui végétalise sur-mesure les espaces et événements. Ils sont spécialisés en design végétal et réinjectent cette dose de Nature partout où c’est possible : murs, plafonds, logos, scénographies, photocalls… et même dans du mobilier. Dans toutes leurs créations, ils essayent de retranscrire au mieux les envies et l’identité de marque de leur client. Ils accompagnent tout au long du projet, à partir du visuel jusqu’à la pose dans les locaux. Leur processus est 100% écologique et ils travaillent en circuit court.

Photo de l'équipe de Platan ayant une culture clanique en 2021

Vous les avez peut-être déjà croisés au détour d’un restaurant, dans votre entreprise ou même dans votre pharmacie ! Ils ont en effet déjà pu collaborer avec de nombreuses organisations.

Entretien avec Laura Paul, fondatrice de Platan

Pouvez-vous nous présenter la culture de votre entreprise ? A-t-elle été pensée depuis le début ou s’est-elle formée au fur et à mesure ? 

La culture de notre entreprise respecte beaucoup l’équilibre pro/ perso. Cela n’a pas forcément été pensé mais on l’a mis en place et c’est resté. Au tout début, on était que deux à l’atelier Platan. On a été incubé par différents incubateurs comme Station F. Il est vrai que dans les incubateurs de startup, il peut y avoir une philosophie qui n’est pas du tout en faveur de l’équilibre vie pro/ perso. C’est plutôt l’idée de devoir se mettre à fond tout le temps pour propulser l’entreprise, parfois au détriment de sa vie personnelle. Ce n’était vraiment pas un credo pour nous.

Nous voulions tenir sur la longueur. Pour que Platan tienne sur la longueur, il fallait que nous tenions sur la longueur. Il fallait donc qu’on se sente bien et cela passe par l’équilibre pro/ perso. Respecter des horaires de travail normaux et bien sûr être totalement à l’écoute si parfois il y a un rendez-vous chez le médecin, un train pour partir plus tôt en week-end, etc.

Le lundi, on ne finit souvent pas trop tard pour pouvoir faire une séance de sport et se remettre à jour sur sa semaine. Ce sont des petits détails mais ils sont importants. La culture de notre entreprise, c’est respecter chacun, respecter l’humain. On est maintenant une petite dizaine chez Platan et on fonctionne toujours sur ce principe. Le lundi matin, on se retrouve et on se fait un petit-déjeuner d’équipe. On parle de notre week-end puis on enchaîne sur le point de la semaine. Parfois il y a des événements particuliers mais c’est dans les deux sens et on reste à l’écoute.

En quoi votre culture d’entreprise vous différencie de vos concurrents ? 

On a une culture d’entreprise qui se veut malgré nous assez jeune, assez dynamique, très à l’écoute et bienveillante. Je pense que cela a pu nous différencier de nos concurrents parce que « jeunes et dynamiques » voulaient aussi dire « ne pas avoir froid aux yeux ». C’est ça qui a fait que Platan a pu se développer. À chaque fois que Platan avait un nouveau projet, même si on ne l’avait jamais fait, on savait en un regard qu’on pouvait y aller, foncer et trouver des idées et des solutions. Cela s’est toujours fait et c’est peut-être cela qui nous différencie. On nous dit souvent qu’on est très réactif, très dynamique et qu’on n’a pas froid aux yeux.

Votre culture d’entreprise a-t-elle une influence sur les résultats de l’entreprise ? 

Vu qu’elle est très bienveillante, très jeune et très réactive, cela permet une bonne communication entre les salariés. Cela permet de lancer de nouvelles offres, d’avoir des idées en commun et des synergies. On a une culture d’entreprise familiale. Cela permet de lancer plein de nouveaux projets en commun.

Projet mur végétal Kenzo par Platan
Projet avec Kenzo pour un mur végétal

 

Avez-vous eu des cas de collaborateurs qui étaient incompatibles à la culture de l’entreprise ?

Oui, c’est arrivé, rarement mais c’est arrivé. Ce sont des personnes qui justement étaient peut-être plus rassurées par les « process », la compétence, l’expertise. Elles n’étaient pas forcément à l’aise de sortir de leur zone de confort. Nous c’est “on fonce et on verra” et il y avait des personnes qui n’étaient pas à l’aise avec ce type de philosophie. Cela n’a pas pu fonctionner sur le long terme.

Comment procédez-vous pour recruter des collaborateurs compatibles à votre culture ? 

On publie beaucoup les annonces via les réseaux sociaux alors cela permet que les candidats aient une bonne compréhension de l’identité de l’entreprise. On veut être vrai et leur montrer le quotidien de l’atelier. Ensuite, lors des entretiens avec les candidats, on essaye de faire tomber leur masque pour voir la personne derrière. Même si on est qu’une petite dizaine dans l’entreprise, il y a en général trois passages d’entretiens. Un premier appel téléphonique pour s’assurer que le candidat répond bien aux compétences et a bien compris la fiche de poste. C’est un match, il faut qu’on ait bien compris qui il est et qu’il ait bien compris qui nous sommes. Il y a ensuite deux entretiens en visio ou en présentiel avec 2 ou 3 personnes différentes de l’entreprise pour vérifier la compatibilité avec Platan. On ne recherche pas des clones mais une personne qui ait cet esprit jeune, familial, réactif, dynamique. On fait parfois rencontrer au candidat des personnalités différentes : plus douce ou plus frontale pour qu’il nous montre sa vraie personnalité.

Quels sont les avantages de votre culture d’entreprise selon vous ? 

L’avantage est qu’il y a beaucoup de bienveillance. Si les salariés ne se sentent pas compris ou qu’ils ont des doutes sur leurs missions ou sur leur vie pro perso, ils trouveront toujours une oreille à l’écoute à l’atelier qui lui permettra de comprendre et qui diffusera le mot. Comme une famille, on prend le temps d’échanger quand ça va mais aussi quand ça ne va pas. Toutes les idées sont bonnes à prendre, les personnes ne sont pas cantonnées à leurs tâches. Il y a beaucoup d’autonomies dans les tâches. Cependant, comme on est en petit comité, on peut se rendre compte de ce que tout le monde fait et mettre avis, même si on est en communication, sur la partie commerciale ou sur la partie atelier et inversement. C’est pour s’améliorer et exprimer surtout sa créativité et de nouvelles idées.

Quels sont les inconvénients de votre culture d’entreprise selon vous ? 

Peut-être que cela peut être vu comme un inconvénient, ce côté familial et jeune peut laisser transparaître qu’on est un atelier de quartier, un petit atelier familial qui ne serait pas capable. C’est faux, on en a vraiment sous le capot.

J’ai vu que vous en avez en effet eu des gros projets ! Un au ministère de la transition écologique ? C’est bien cela ? 

Oui, un au ministère de la transition écologique et un au ministère des finances.

Merci beaucoup pour votre temps. C’était très intéressant de pouvoir échanger avec vous ! 

Comment favoriser la créativité et l’engagement au sein d’une culture clanique 

Votre bureau offre-t-il un environnement, un forum ou un lieu ouvert à tous pour les idées et les commentaires ? En réservant un espace à cette créativité, vous pouvez aider votre personnel à s’aligner sur l’éthique, les objectifs et les procédures de votre entreprise, et ainsi mettre en marche les rouages d’un succès lucratif.

Nous avons une fonction populaire de notre plateforme : la boîte à idées. En cliquant sur cet onglet, tous les employés sont invités à poster leurs pensées et leurs idées. Ils peuvent ensuite voter pour les projets qui leur plaisent le plus. Cet outil favorise la créativité et l’engagement des collaborateurs. 

 

Conclusion : 

La culture d’entreprise est un aspect important de l’identité et du fonctionnement d’une entreprise. La culture clanique est une des cultures d’entreprises les plus flexibles. Elle reste centrée sur sa vision interne et offre un cadre de travail familial favorisant des relations humaines entre les collaborateurs. Cette culture de clan est propice à l’engagement collaborateur et à leur fidélisation. 


Partager cet article
Ces articles peuvent également vous intéresser
30.11.2021
Qu'est-ce que l'organisation bureaucratique en 2021 ?

La hiérarchie et la bureaucratie sont parfois vues négativement. C'est pourtant une culture encore populaire ayant de nombreux avantages. Venez découvrir les secrets de l'organisation bureaucratique !

RH Management
23.11.2021
Qu'est-ce que la Culture de Marché en 2021 ?

Envie de connaître le modèle de culture d'entreprises qui ont réussi à devenir leader dans leur domaine comme Apple ou Amazon ? Vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, vous apprendrez la structure d'une culture organisationnelle dite de marché ainsi que ses avantages et inconvénients.

RH Management
Demander une démo
Vous souhaitez planifier une démo pour votre entreprise ? Merci de renseigner les différents champs afin que nous puissions discuter avec vous de ce qui serait le plus adapté à votre entreprise.